Même une porte de prison deviendra « Porte Sainte »

Un autre monde est possible.
27 août 2015
« Bienvenue, réfugiés de tous pays, vous redonnez une âme à l’Europe! »
7 septembre 2015

De la purification du cœur de chacun dépend la sauvegarde de la création, parce que tout est lié. Comme pour manifester symboliquement ce lien, avant la liturgie prévue dans la basilique Saint-Pierre en cette première Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la « maison commune », le pape François adresse une lettre à Mgr Rino Fisichella, Président du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle évangélisation, précisant les aspects essentiels du prochain Jubilé de la Miséricorde, et accompagnant son propos de décisions exceptionnelles. Il souhaite que le Jubilé soit « une expérience vivante de la proximité du Père, permettant presque de toucher du doigt sa tendresse ». Pour cela l’indulgence plénière devra être « une expérience authentique de la miséricorde de Dieu, qui va à la rencontre de tous avec le visage du Père qui accueille et pardonne, oubliant entièrement le péché commis ».
Un bref pèlerinage vers la Porte Sainte ouverte dans les églises établies par les évêques, ou dans les basiliques papales, permettra d’obtenir l’indulgence après avoir reçu le sacrement de la réconciliation et participé à l’eucharistie. Le pape souligne l’importance à cette occasion de prier spécialement à ses intentions, et il pense aux personnes qui sont dans des situations particulières, objet de sa sollicitude à nouveau marquée avec ce document.
S’agissant des personnes âgées et seules, il précise qu’elles pourront recevoir l’indulgence jubilaire même en s’unissant à la prière communautaire à travers les moyens de communication. Les détenus se verront accorder l’indulgence en passant par la porte de leur cellule, adressant leur pensée et leur prière au Père, « car la miséricorde de Dieu, capable de transformer les cœurs, est également capable de transformer les barreaux en expérience de liberté ».
L’indulgence sera aussi accordée à tous ceux qui vivront concrètement des œuvres de miséricorde, corporelle, le service des pauvres par exemple, ou spirituelle, comme l’adoration eucharistique en faveur des âmes du Purgatoire. L’indulgence jubilaire pourra aussi être obtenue pour les défunts, « afin que le visage miséricordieux du Père les libère de tout résidu de faute ». Le pape ajoute dans cette lettre qu’il accorde à tous les prêtres la faculté d’absoudre les femmes ayant avorté, ainsi que tous ceux qui ont provoqué un avortement, dans la mesure où d’un cœur repenti ils demandent pardon.
Enfin il tend la main de façon très libre aux prêtres lefebvristes de la Fraternité Saint Pie X, établissant que le sacrement de la réconciliation qu’ils célèbreront durant l’Année Sainte sera valide et licite, en espérant « dans un proche avenir les solutions pour retrouver une pleine communion ».
Ainsi François, désirant le bien de l’Eglise et du monde entier, continue de surprendre, à droite comme à gauche, sans se laisser étiqueter, témoin courageux du Père céleste qui ouvre largement ses bras à tous.

1 Comment

  1. Magdeleine dit :

    Cette lettre que vous relayez si fidèlement, me touche beaucoup : on ressent l’amour « maternel » à travers la façon dont le Saint Père n’oublie personne et passe par le concret de la vie des gens, tous et chacun. Il veut laisser Marie défaire tous les noeuds à tous les niveaux pour que l’Amour, tel une coulée d’or, s’insère dans le coeur de chacun et entre tous et sauve la Création. Magnificat !!! A nos marques…pour courir à travers la Porte Sainte avec le coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher amie lectrice, cher ami lecteur,
n'hésitez pas à me confier votre adresse électronique si vous souhaitez que je vous tienne informés régulièrement de mes prochaines publications ou interventions publiques. Comme le prévoit la loi aucun autre usage de votre adresse ne sera fait sans votre accord préalable.
Je vous remercie de votre confiance.