« Les triomphes de Marie sont discrets mais bien réels »

« Pour vous préparer au jour du grand combat de Dieu »
4 décembre 2023
La Vierge de l’Apocalypse
par François Vayne
19 décembre 2023

Préface du cardinal Christoph Schönborn au livre La Vierge de l’Apocalypse publié aux éditions Artège et disponible dès janvier 2024 dans toutes les bonnes librairies.  

https://www.editionsartege.fr/product/129007/la-vierge-de-l-apocalypse/

Une amie italienne m’a confié qu’au cœur de l’hiver 2022, désireuse de renaître à l’espérance suite à une grande épreuve, elle alla en pèlerinage pénitentiel, sur le conseil d’un prêtre, au sanctuaire de la « Vierge de la Révélation », sanctuaire situé au lieu de « Tre Fontane », au sud de la Ville éternelle, dans un espace verdoyant, autour d’une grotte où la Vierge est apparue en 1947. Elle s’y rendit le 24 décembre et participa à l’eucharistie, dans une atmosphère de paix céleste. Son âme se trouva apaisée et renouvelée. Elle témoigna ensuite de la grâce reçue, auprès de moi et de ses proches. Ainsi, comme elle, de nombreuses personnes sont attirées par ce sanctuaire marial. Les pèlerins y vivent une démarche intérieure de conversion à l’Evangile du Christ, et l’expérience spirituelle profonde du pardon.

Dans cette grotte de tuf, la Vierge s’est manifestée à trois enfants, comme à Fatima, mais ils ont vu seulement ses lèvres bouger. Puis leur père qui les accompagnait, le sectaire et violent Bruno Cornacchiola, a vu lui aussi la Vierge, et il a entendu sa voix, recueillant son message avec stupeur, avant de se convertir à la foi catholique. C’était le 12 avril 1947, veille du dimanche de Quasimodo, deuxième dimanche de Pâques qui deviendra plus tard, par la volonté de saint Jean-Paul II, la fête de la Miséricorde divine.

« Je suis celle qui suis dans la Trinité divine, je suis la Vierge de la Révélation. Tu me persécutes, maintenant ça suffit ! Rentre dans le saint bercail », dit la « Belle Dame » à Bruno, l’invitant à prier et faire prier pour les pécheurs et les incroyants, et pour l’unité des chrétiens.

Même si elles évoquent de grandes épreuves dans l’Eglise et dans le monde, les paroles de la Vierge sont remplies d’espérance : « Aimez-vous. C’est l’amour qui triomphe de tout. Unissez-vous dans l’amour de Dieu, ayez une seule règle : l’Evangile vivant ».

Le 9 décembre 1949, lors d’une audience avec Pie XII, le voyant remit au pape le poignard avec lequel il avait depuis longtemps projeté de l’assassiner. « En me tuant, lui dit Pie XII,  tu n’aurais fait que donner un nouveau martyr à l’Église, et au Christ une victoire de l’amour. » Le Saint-Père reçut comme un signe qu’il attendait le message de Tre Fontane et proclama le dogme de l’Assomption le 1er novembre 1950, présentant Marie comme « parfaite image de l’Eglise à venir, aurore de l’Eglise triomphante » qui « guide et soutient l’espérance » du « peuple encore en chemin » (Préface de l’Assomption).

Pie XII autorisa progressivement la construction du sanctuaire, après enquête sur la base des interrogatoires et des expertises psychologiques, sans reconnaissance formelle de la véracité de l’apparition.

Jean-Paul II, convaincu du lien entre Tre Fontane et Fatima, autorisa le culte à la Grotte des apparitions en 1987. Bruno Cornacchiola mourut le 22 juin 2001, en la fête du Sacré Cœur. Mgr Rino Fisichella, qui célébra ses obsèques, mit à cette occasion en valeur le parcours personnel de conversion du voyant et ses efforts missionnaires.

Depuis 75 ans, les pèlerins italiens ne cessent d’affluer à Tre Fontane et récemment le Vicaire du Pape pour le diocèse de Rome, le cardinal Angelo De Donatis, a nommé recteur du sanctuaire un prêtre diocésain, don Renato TarantelliBaccari, en lui donnant mission de faire refleurir Tre Fontane, afin que beaucoup de personnes puissent y recevoir des grâces, à l’approche du jubilé de 2025 et du jubilé de la Rédemption qui suivra, en 2033.

Dans ce livre écrit à partir d’archives inédites consultées au Vatican, le journaliste François Vayne – qui fut directeur de la communication du sanctuaire de Lourdes – met en lumière le message de Tre Fontane, lié au mystère de l’Assomption de Marie, mystère que nous aussi sommes appelés à vivre à la suite de la Vierge. Mère et médiatrice, elle nous fait comprendre le grand destin qui attend chaque baptisé, comme l’explique l’actuel recteur de Tre Fontane interviewé dans cet ouvrage.

Mon maître, Joseph Ratzinger, qui devint Benoît XVI, considérant le rôle de Marie dans l’histoire, s’exprimait ainsi : « Marie est et demeure présente et active dans l’histoire actuelle ; elle est une personne qui agit ici et aujourd’hui. Elle ne se tient pas au-dessus de nous, elle nous précède, la mariologie devient une théologie de l’histoire et un appel à l’action », écrivit-il avec son ami théologien Hans Urs von Balthasar, dans le livre Marie, première Église. C’est aussi ce qu’il a considéré à propos du fameux « troisième secret » de Fatima qu’il avait rendu public en l’an 2000 en tant que Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi – à la demande de saint Jean-Paul II – déclarant qu’il n’est pas clos parce que « la souffrance de l’Eglise demeure, la menace qui pèse sur l’homme demeure, l’attente d’une réponse demeure elle aussi, tout comme, par conséquent, l’indication que nous a donnée Marie » (Lumière du monde, 2010). « L’Eglise est constamment appelée à faire ce qu’Abraham lui a demandé de faire : veiller à ce qu’il y ait suffisamment de justes pour contenir le mal et la destruction. J’ai compris que les forces du bien peuvent de nouveau grandir. Dans ce sens, les triomphes de Dieu, les triomphes de Marie, sont discrets mais bien réels »(id)

« Gardez courage, j’ai vaincu le monde ! » nous dit Jésus. La Vierge de la Révélation à Tre Fontane nous conforte dans la foi et l’espérance en ce temps d’épreuve pour le monde et pour l’Eglise. Puisse ce livre ouvrir de nombreux cœurs à ce message, et que beaucoup, sous le regard miséricordieux de la Vierge Marie, soient entraînés, par leur conversion, à témoigner de la victoire de l’Agneau !

Le 31 août 2023

 

 

1 Comment

  1. Brau dit :

    Merci fe rappeler que le troisième secret de Fatima est toujours d’actualité, comme le message de Notre Dame d’Akita. Le rosaire est l’outil principal du combat spirituel, je l’associe à la salutation aux neuf cœurs des anges et à la prière donnée par Nitre Dame de tous les peuples à Ida Pederman.
    Quid du message de Garabandal : l’avertissement précède le miracle d’amour .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher amie lectrice, cher ami lecteur,
n'hésitez pas à me confier votre adresse électronique si vous souhaitez que je vous tienne informés régulièrement de mes prochaines publications ou interventions publiques. Comme le prévoit la loi aucun autre usage de votre adresse ne sera fait sans votre accord préalable.
Je vous remercie de votre confiance.