« Je crois en l’homme parce que je crois en Dieu »

Les larmes du soleil
18 avril 2016
Oui à la globalisation de l’empathie
30 avril 2016

Chers amis, en exclusivité voici l’introduction des entretiens que le célèbre acteur et réalisateur Robert Hossein m’a accordés, publiés dans un livre passionnant à paraître le 20 mai aux éditions Plon-Presses de la Renaissance. Baptisé à la cinquantaine, amoureux du Christ et désireux de vivre l’Evangile au quotidien, il a choisi – en cette Année Sainte – de témoigner de la miséricorde divine dans sa vie.

Pourquoi ai-je accepté cette conversation, au soir de ma vie ? La proposition de relire mon histoire à la lumière de la foi, sous forme d’un « testament spirituel », m’a touché au cœur. Le moment est en effet venu pour moi de remercier Dieu pour les merveilles de sa présence dans toutes les personnes que j’ai eu la joie de connaître sur cette terre.
Le journaliste François Vayne m’avait déjà interviewé à l’époque du spectacle Jésus était son nom, il y a près de 25 ans, et ses demandes – qui n’avaient rien de « convenu » – participèrent à susciter en moi un cheminement dont j’ai pris conscience plus tard. Comme lui, moi aussi, je vois les choses derrière les choses, et avec lui je crois que le chrétien du futur sera mystique ou ne sera pas !
François était alors le directeur de Lourdes Magazine , la revue internationale qui reliait dans le monde entier tous les amis du haut-lieu marial pyrénéen. Je me souviens que nous avions beaucoup parlé du mystère de l’invisible, de la foi qui permet de voir au-delà des apparences, et ce n’est pas par hasard que nous nous sommes retrouvés bien plus tard, en 2011, près de la Grotte de Massabielle, au pied des Pyrénées. Il était alors directeur de la communication du sanctuaire international. Avec sa collaboration enthousiaste et le soutien de l’abbé Duhar, puis de l’évêque Jacques Perrier, la providence a voulu que je monte sur l’esplanade du Rosaire à Lourdes, le spectacle Une femme nommée Marie , pour dire à tous que si nous n’avons pas le pouvoir de guérir, nous avons celui d’aimer, d’aider et de partager, avant qu’il ne soit trop tard. Ce fut une expérience à dimension céleste, vécue avec les malades présents et des millions de téléspectateurs qui communiaient à l’évènement grâce au service public de la télévision française…
François Vayne travaille désormais à Rome, dans la Ville éternelle où j’ai beaucoup tourné comme acteur, et c’est avec bonheur que j’ai pris le temps de réaliser ce livre en sa compagnie, fort de son amitié, désireux tous deux de dialoguer en profondeur, au niveau des âmes, loin des mondanités et des artifices. La symphonie de ses questions lancées comme des hameçons de pêche m’a permis d’aller chercher en moi la vérité de mon expérience, de me mettre nu devant Dieu pour attester que j’ai tout reçu de sa miséricorde infinie.
Il m’est impossible de tout raconter, il faudrait une bibliothèque entière tant mon existence fut tissée de belles rencontres et de grands rêves prophétiques accomplis. Nous avons parlé, François et moi, en présence du Christ. Il était là, avec nous, lors de nos échanges, et c’est dans sa lumière que cet ouvrage a muri comme une joyeuse action de grâce.
J’espère que chaque lectrice et chaque lecteur saura lire entre les lignes, pour trouver lui aussi les signes de l’amour infini de Dieu dans sa propre vie.
Tout homme est une histoire sacrée, je le jure !

Robert Hossein

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher amie lectrice, cher ami lecteur,
n'hésitez pas à me confier votre adresse électronique si vous souhaitez que je vous tienne informés régulièrement de mes prochaines publications ou interventions publiques. Comme le prévoit la loi aucun autre usage de votre adresse ne sera fait sans votre accord préalable.
Je vous remercie de votre confiance.