« Demandez, et vous recevrez » : l’incroyable miracle attribué à Charles de Foucauld

Ce 12 avril : 75ème anniversaire des apparitions mariales aux portes de Rome
12 avril 2022
Saint Charles de Foucauld : un modèle pour la réforme de l’Eglise
4 mai 2022

La mystérieuse ressemblance entre le jeune miraculé et Charles de Foucauld est saisissante

Non-baptisé et incroyant, un jeune charpentier a été sauvé par l’intercession de l’ermite du désert, qui sera canonisé le 15 mai.

« Le mercredi 30 novembre 2016, en fin de journée, je suis informé qu’un de mes employés vient de passer à travers la voûte de la chapelle du lycée Saint-Louis, sur un chantier de charpente où il travaillait, à Saumur. Gravement blessé après sa chute, il a été transporté puis hospitalisé », raconte François Asselin, chef d’une entreprise de bâtiment spécialisée dans la restauration de patrimoine et président de la Conférence française des petites et moyennes entreprises (CPME).

Aussitôt, son épouse Marie-Claire envoie des sms à tous leurs amis, demandant d’invoquer le bienheureux Charles de Foucauld afin qu’il intercède pour ce jeune ouvrier de 21 ans. Leur paroisse de Saumur, dans l’Ouest de la France (région Pays de la Loire), est dédiée à Charles de Foucauld, qui résida un an dans cette ville lorsqu’il était à l’école militaire de cavalerie, et – depuis plusieurs mois – le curé, l’abbé Vincent Artarit, propose aux fidèles de réciter chaque jour sa célèbre prière d’abandon.

L’accident du jeune charpentier s’est produit à l’heure liturgique de la vigile du centenaire de la mort de Charles de Foucauld, célébré le jeudi 1er décembre 2016. Trois jours après l’accident, François Asselin rend visite au blessé à l’hôpital d’Angers, où il a été opéré d’urgence. Au lieu de se plaindre, le jeune, qui se prénomme Charle – sans s – s’excuse auprès de son patron pour le problème qu’il lui cause.  François Asselin est bouleversé par cette grandeur d’âme et écoute avec une profonde émotion le récit de l’accident par la bouche de son employé alité, dont le visage christique rappelle étrangement celui de Charles de Foucauld.

Quand il a senti la voûte céder sous son poids, il s’est allongé et a pris sa tête dans ses mains, en tombant dans le vide.  « Je me suis abandonné », dit-il, sans se rendre compte qu’il rejoint par ces mots l’attitude spirituelle fondamentale de Charles de Foucauld… Il s’empale environ 15 mètres plus bas sur un banc de la chapelle : le montant en bois de 60 centimètres de long lui transperce l’abdomen, passe sous le cœur et les poumons et ressort dans le dos. Le jeune homme évite de sortir par la cour du lycée, pour ne pas effrayer les élèves, et appelle à l’aide en empruntant une porte latérale.

Les pompiers qui arrivent précipitamment lui font une piqure pour calmer ses souffrances et l’ambulance le conduit à Angers, à 55 minutes de route, où finalement les médecins vont constater qu’aucun organe vital n’est touché ni aucun os fracturé… François Asselin, à son chevet, lui offre une bande dessinée de Charles de Foucauld et lui explique que ce dernier n’est peut-être pas étranger à l’issue plus qu’imprévue de cet accident. Charle, qui n’est ni baptisé ni croyant, s’entend dire par un de ses collègues : «  Dieu est tellement bon qu’il t’a sauvé la vie sans même te demander de croire en lui »…

Le jeune s’en tirera avec deux belles cicatrices, acceptant que son dossier soit étudié par l’Eglise. En effet, l’évêque de Laghouat, au Sahara algérien, prévenu par mail, transmettra les documents au Père Bernard Ardura, postulateur de la cause de canonisation de l’ermite du désert, apôtre des non-chrétiens et des « lointains ». Le prêtre postulateur, après enquête sur place à Saumur, commentera les faits avec ces mots du Christ dans l’Evangile, à propos de la puissance de la prière : « Demandez, et vous recevrez ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira » (Matthieu 7,7).

Le mardi 26 mai 2020, le pape François a autorisé la publication du décret de la congrégation romaine pour les causes des saints, reconnaissant ce miracle attribué au bienheureux Charles de Foucauld. Le jeune Charle et François Asselin, entourés de leurs proches, seront présents à la canonisation prévue à Rome le 15 mai prochain.

François Vayne

 

Prière d’abandon de Charles de Foucauld

Mon Père,

Je m’abandonne à toi,
fais de moi ce qu’il te plaira.

Quoi que tu fasses de moi,
je te remercie.

Je suis prêt à tout, j’accepte tout.
Pourvu que ta volonté
se fasse en moi, en toutes tes créatures,
je ne désire rien d’autre, mon Dieu.

Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu,
avec tout l’amour de mon cœur,
parce que je t’aime,
et que ce m’est un besoin d’amour
de me donner,
de me remettre entre tes mains, sans mesure,
avec une infinie confiance,
car tu es mon Père.

10 Comments

  1. Gaëlle dit :

    Merci, ce merci représente une vraie émotion du cœur, devant l’amour incommensurable de notre Seigneur, et de sa cour céleste. Ce témoignage a déposé un baume sur mon cœur. Merci pour ton intercession Charles de Foucauld. Gloire à Dieu 🙏🏼

  2. Leman Marguerite-Marie dit :

    Loué soit le Seigneur qui prend tous les chemins pour toucher de Son Amour le cœur de chacun!
    Continue, Seigneur, c’est Ton oeuvre et Tu réjouis le cœur du Père, avec le Saint-Esprit et en même temps tous ceux qui ont foi en Toi et espère Ton retour!

    • François Vayne dit :

      Prions ensemble le Seigneur pour qu’il continue de toucher de nombreux coeurs! Merci chère Marguerite-Marie et à bientôt sur ce blog.

  3. Picard dit :

    En lisant ce partage si beau et inspirant, comment ne pas se poser cette question: ce fameux Charle( sans « s ») qui n’était pas baptisé, pas chrétien n’a rien demandé, comment se fait- il qu’il a été épargné? Alors que depuis tant d’années, je prie et demande la libération et guérison d’un problème de consommation de mon fils.
    « Demandez ,vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira »
    Mystère et abandon……
    Merci

    • Le moign dit :

      Merci à François Vayne pour le récit de cet admirable miracle empli de la prodigalite du Seigneur. Oui ce miracle nous invite à nous abandonner et je rends grâce pour ce miraculé.

      • François Vayne dit :

        Apprenons en effet à nous abandonner, à la suite de Charles de Foucauld, arrêtons de vouloir planifier la volonté de Dieu, laissons-lui l’espace pour agir dans notre vie et soyons toujours dans la gratitude par rapport aux grâces reçues chaque fois que nous avons renoncé à tout contrôler. Merci beaucoup pour votre message.

    • François Vayne dit :

      Nous prions avec foi, tous ensemble, pour les personnes qui ne sentent pas entendues pas Dieu, comme le Christ en croix.
      Soyons comme Marie au calvaire quand nous ne comprenons pas, continuons à aimer en silence malgré la souffrance et nous verrons des merveilles!

  4. Levesque dit :

    Sans le vouloir Charle a fait l’expérience de l’Amour de Dieu. Que le reste de sa vie soit un hommage à ce Dieu tout puissant et miséricordieux pour chaque être humain.
    Seigneur écoute la prière de tous tes enfants qui te supplient intensément: les malades, ceux qui espèrent un jour être parents, les orphelins en recherchent de liens parentaux…
    Merci Seigneur !

    • François Vayne dit :

      Soyons des intercesseurs les uns pour les autres, confiants dans la puissance infinie de la Miséricorde divine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cher amie lectrice, cher ami lecteur,
n'hésitez pas à me confier votre adresse électronique si vous souhaitez que je vous tienne informés régulièrement de mes prochaines publications ou interventions publiques. Comme le prévoit la loi aucun autre usage de votre adresse ne sera fait sans votre accord préalable.
Je vous remercie de votre confiance.