Tous « connectés » pour la Journée mariale de l’Année de la Foi, avec François et la Vierge de Fatima…

« Le temps qui passe, c’est Dieu qui vient »
4 octobre 2013
Le 13 octobre François consacre le monde au Cœur Immaculé de Marie
11 octobre 2013

Depuis quelques mois une petite équipe, dont j’ai la joie de faire partie, travaille à préparer la veillée de prière mariale qui se déroulera samedi 12 octobre, au sanctuaire romain du Divin Amour, en réseau avec des sanctuaires des cinq continents. L’événement est un des rendez-vous de l’Année de la Foi dont l’organisation est confiée au Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation, en lien avec le diocèse de Rome. La statue de Notre-Dame de Fatima sera parmi nous, selon la volonté du pape François, avant la consécration du monde au Cœur Immaculé de Marie, prévue le dimanche 13 octobre, place Saint-Pierre. Lors de nos premières réunions, autour de Mgr Leonardo Leuzzi, qui coordonne la soirée au nom du diocèse de Rome, nous avons choisi ensemble une dizaine de sanctuaires, informés de la proposition pendant l’été, puis nous avons demandé à de grands témoins de nous rejoindre, afin de partager leur expérience de Dieu au cours de cette veillée retransmise notamment sur TV2000. Ainsi par exemple la dernière miraculée de Lourdes viendra parler de sa guérison inexpliquée. Maurice Caillet a également accepté d’être avec nous, lui qui fut un farouche adversaire du Christ avant de se convertir devant la Grotte de Massabielle. La méditation du chapelet, sur la base notamment des tweets du Pape, et les témoignages liés aux mystères du Rosaire, seront suivis par une nuit de prière introduite par l’adoration eucharistique. Voici en quelques lignes la présentation des sanctuaires marials invités samedi, ces « antennes du salut » qui se feront ensemble les relais de la Miséricorde Divine dont la Vierge Marie est l’universelle messagère.

Sanctuaire de l’Annonciation – Nazareth – Israël

Le sanctuaire de Nazareth est une basilique dédiée au mystère de l’Annonciation. C’est là, au nord d’Israël, que la Vierge Marie a été visitée par l’archange Gabriel, comme nous le rapporte l’Evangile selon saint Luc. C’est là qu’elle a prononcé son « oui » définitif qui décida de l’Incarnation du Fils de Dieu dans notre chair humaine ainsi « divinisée ». Le diable s’enfuit devant l’enfant que nous sommes tous appelés à accueillir en nos cœurs, à l’exemple de la Vierge de Nazareth. Paul VI a inauguré la basilique actuelle en 1964. Elle est constituée de deux églises superposées. Dans celle située au niveau inférieur, se trouve la « grotte de l’Annonciation », où Marie a vécu, et à l’étage, où se réunit la communauté chrétienne catholique de Nazareth, ainsi que sur le mur d’enceinte du parvis de la basilique, on peut admirer de belles fresques contemporaines qui proviennent de nombreux pays à travers le monde et représentent la Vierge et l’Enfant Jésus. Le sanctuaire est la plus grande église du Moyen Orient, et notre prière du Rosaire rejoint ainsi aujourd’hui tous les habitants de cette région éprouvée par des conflits, en particulier les chrétiens qui craignent pour leur survie.

Sanctuaires de Notre-Dame de Lourdes – France

Lourdes est connue dans le monde entier pour les miracles qui s’y produisent. La Vierge y est apparue dix-huit fois, en 1858, à une jeune fille de 14 ans, Bernadette, qui sera la première sainte photographiée ! D’autres apparitions de la Vierge avaient précédé en France notamment, moins connues, mais Lourdes a bénéficié du développement du transport en train, qui a favorisé sa fréquentation. Depuis 150 ans Lourdes accueille des millions de pèlerins, dont beaucoup de personnes malades ou handicapées. C’est un lieu où s’expérimente la fraternité universelle. Là, dans une Grotte qui ne voit jamais le soleil, la Vierge a révélé son nom : « Je suis l’Immaculée Conception »… Elle veut nous dire qu’elle est libre du péché, toute entière disposée pour l’œuvre de Dieu. Et nous aussi nous pouvons guérir du péché et marcher à sa suite, les sacrements de l’Eglise nous sont offerts pour vivre cette libération afin de mieux aimer les autres en vérité. A Lourdes le sacrement du pardon ouvre les cœurs, demandons pendant ce Rosaire à recevoir ce cadeau du pardon de Dieu, afin de pardonner nous aussi. Vierge Marie, apprend-nous à retrouver le chemin de la confession, pour devenir témoins de l’Evangile, témoins de la réconciliation ; obtiens-nous la guérison du cœur, la guérison intérieure !

Sanctuaire de la Vierge de la Santé – Vailankanni – Inde

« Lourdes de l’Orient », le sanctuaire de Vailankanni a surgi en Inde du sud, dans l’Etat du Tamil Nadu, après les apparitions mariales dont ont été témoins deux jeunes hindous, vers 1580. Situé sur les bords de l’océan indien, le petit port de pêcheurs est devenu un lieu de pèlerinages très fréquenté, notamment grâce aux marins portugais. Les intouchables de l’Inde – les dalits, « opprimés » – se sont reconnus à la fois dans le jeune berger hindou à qui la Vierge a demandé du lait pour faire boire son enfant, et aussi dans le jeune orphelin boiteux qu’elle a guéri. Pour la fête de la Nativité de Marie, le 8 septembre, on compte au moins 300 000 pèlerins, chrétiens et non-chrétiens – femmes en sari, hommes aux pieds nus, enfants à la tête rasée en signe de consécration – venus de toute l’Inde malgré le mauvais état des routes. De très nombreux hindous et musulmans prient Notre-Dame de la Santé à Vailankanni, ce qui en fait un « sanctuaire pour tous ». Lors de cette prière du Rosaire nous prions avec tous ceux qui ont à cœur de faire avancer le dialogue entre les croyants de toutes confessions, la paix en dépend !

Sanctuaire de Notre-Dame de Czestochowa – Pologne

Cz?stochowa est une ville méridionale de Pologne. Les premières mentions de Cz?stochowa datent du début du XIIIe siècle. Elle est connue dans le monde entier par le monastère des religieux Paulins à Jasna Góra, fondé en 1382 à l’initiative du prince Ladislas d’Opole. C’est là, sur « la colline claire » (Jasna Gorà) qu’est vénérée l’image miraculeuse de la Vierge Noire, balafrée par un coup de sabre reçu lors d’un conflit militaire où était gravement menacée l’intégrité de la Pologne catholique. Cz?stochowa a d’ailleurs toujours été au cœur des événements historiques polonais, notamment lors des partages de la Pologne, la ville se retrouvant temporairement sous l’autorité prussienne avant de faire partie plus tard de l’empire russe… Le Pape Jean-Paul II était très attaché à cette image qui symbolise à la fois la force de résistance de son pays natal et son pontificat marial. Le sanctuaire est visité en moyenne par cinq millions de pèlerins chaque année, qui viennent de 80 pays du monde, dont plus de 200 000 viennent à pied. Les trajets les plus longs font plus de 600 km et prennent une vingtaine de jours. Pendant la récitation du Rosaire nous remercierons Dieu pour tout ce que ce pays d’Europe a apporté à l’Eglise, avec Jean-Paul II le Grand, le pape de la Divine Miséricorde qui veille toujours sur nous depuis la fenêtre de la Maison du Père céleste…

Sanctuaire de la Vierge du Secours – Nairobi – Kenya

La Vierge est apparue en Afrique noire, à Kibeho, au Rwanda, en 1981, et les évènements ont été reconnus par l’Eglise en 2001. Il n’était pas possible de faire une retransmission depuis Kibeho, pour des raisons techniques, alors nous rejoignons ce continent dans un autre haut-lieu marial, au Kenya, près de la corne de l’Afrique, à Nairobi, cette ville où le terrorisme vient de frapper si horriblement. Le sanctuaire de la Vierge du Secours (Mary Help), est animé par les religieux salésiens, qui ont à cœur de s’occuper de la jeunesse. La jeunesse est la richesse de l’Afrique, et avec nos amis du Kenya prions pendant ce Rosaire pour que l’espérance grandisse dans les cœurs de ceux qui ont l’avenir devant eux. L’Afrique est un continent crucifié par les guerres, les maladies, la pauvreté… Demandons à Marie d’obtenir de son Fils de nombreuses et abondantes bénédictions pour les habitants de l’Afrique, spécialement les plus jeunes, et associons à notre prière les grands témoins de l’Evangile venus de l’Afrique qui sont désormais au Ciel, comme par exemple le cardinal Bernardin Gantin, qui fut un proche collaborateur de Jean-Paul II et sur la tombe duquel Benoît XVI est allé se recueillir lors de son voyage au Bénin. Vierge Marie, viens au secours de l’Afrique, intercède pour que fleurisse la paix sur ce continent de l’avenir !

Sanctuaire de la Vierge des Pauvres – Banneux – Belgique

En Belgique, à Banneux, en 1933 (alors qu’Hitler prenait le pouvoir en Allemagne et que l’Europe allait connaître une guerre mondiale dévastatrice), la Vierge est apparue à Mariette Beco, une jeune fille de 12 ans. Elle s’est présentée comme « la Vierge des pauvres » venue pour « soulager la souffrance ». La date d’une des principales apparitions rappelle la première apparition de Lourdes, le 11 février… Banneux réactualise le message de Lourdes au cœur de l’Europe : la paix grandit d’abord dans les cœurs, et les pauvres, les humbles, sont les premiers bénéficiaires de cette grâce parce que Marie se reconnaît en eux. C’est un sanctuaire pour les pauvres, et en cela il est actuel car le pape François veut « une Eglise pauvre, pour les pauvres »… Une source offre aux pèlerins de Banneux l’eau qui désaltère, rappelant les paroles de Jésus à la Samaritaine qui évoquent une eau jaillissant en vie éternelle, c’est-à-dire la Miséricorde Divine qui nous est donnée de son cœur transpercé. Prions au long de ce Rosaire, en cette Année de la Foi, pour être trouvés pauvres devant Dieu, afin qu’il puisse accomplir son œuvre en nous. « Heureux les pauvres de cœur, le royaume des cieux est à eux !».

Sanctuaire de Notre-Dame d’Akita – Japon

Le Japon : le seul pays où est tombée la bombe atomique, sur des populations innocentes ! Le Japon est un pays-martyr, avec le tsunami, et la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011, mais aussi une grande puissance qui n’a pas dit son dernier mot. Le catholicisme y grandit, et pourrait surprendre un jour, l’Asie est vraiment, à tout point de vue, le continent de l’avenir… La Vierge Marie s’est manifestée au Japon : elle est toujours proche de l’humanité en souffrance, toujours porteuse d’un message d’espérance. De 1973 à 1982 se sont produits des phénomènes inexpliqués : une statue de la Vierge, entourée d’une lumière mystérieuse, a pleuré 101 fois des larmes et du sang devant Agnès Sassagawa, une femme qui avait été guérie d’une grave maladie en buvant de l’eau de Lourdes, à 25 ans. « La perte de nombreuses âmes me rend triste », a dit la Vierge à Agnès, demandant de beaucoup prier pour la conversion des pécheurs. L’évêque du lieu a reconnu les faits surnaturels en 1984. Il s’agit pour nous qui prions ce Rosaire aujourd’hui de nous convertir, de sortir de notre égoïsme pour vivre l’amour concret des autres, en cherchant à faire avancer le Bien car Dieu est Amour comme nous dit l’apôtre Jean, et qui demeure dans l’amour demeure en Dieu… L’Evangile ne dit rien d’autre : c’est l’amour de Dieu qui sauvera le monde, alors aimons… comme Dieu aime !

Sanctuaire de l’Immaculée Conception – Washington – USA

La basilique du sanctuaire national de l’Immaculée Conception est située à Washington aux Etats Unis d’Amérique. La première pierre fut posée en 1920, et le sanctuaire fut consacré le 20 novembre 1959 par le cardinal Spellman. C’est la plus grande église aux États-Unis, le plus grand bâtiment de la ville de Washington et un des dix plus grand bâtiments religieux, plus long que saint Paul-hors-les-Murs à Rome ou que Sainte Sophie à Istanbul… Ce n’est pas seulement un colossal bâtiment, c’est surtout un acte de foi et d’amour envers Dieu et envers Marie. Lors de sa visite aux États-Unis en 2008, le Pape Benoît XVI lui a remis une rose d’or, signe du rayonnement important de ce sanctuaire récent. Prions au cours de notre Rosaire pour les responsables des Etats Unis qui ont entre leurs mains la paix du monde, et aussi pour les catholiques de l’Amérique du nord, afin que leur témoignage soit décisif au cœur d’une société qui imprime son style de vie dans le monde entier.

Sanctuaire de la Vierge de Lujàn – Argentine

Nuestra Señora de Luján, en espagnol, est un lieu de pèlerinage sud-américain important, situé en Argentine, à environ 70 km de Buenos Aires. En 1630, un portugais résidant dans l’État du Rio de la Plata, à 1200 km de Buenos-Aires, voulait édifier une chapelle à la Mère de Dieu dans son domaine. Il demanda à un de ses compatriotes, qui vivait au Brésil, de lui envoyer une statue de Notre-Dame. L’ami ne le lui en envoya pas seulement une, mais deux bien empaquetées. Après avoir traversé un gué du fleuve Luján, les bœufs ne purent continuer le chemin : la charrette qui transportait les deux statues s’immobilisa, jusqu’à ce que l’on en décharge une…Les bouviers continuèrent, portant l’autre statue à son commanditaire. À côté du fleuve de Luján, on construisit un ermitage, premier sanctuaire, mais en 1671 une riche propriétaire, qui habitait aux abords du fleuve Luján, acheta la statue autrefois abandonnée et déjà célèbre. Aidée d’un prêtre qui attribuait sa santé retrouvée à la Vierge Marie, elle éleva une chapelle et donna des terres pour créer les dépendances de ce second sanctuaire. Luján fut ensuite érigée en paroisse. Une personne qui avait retrouvé miraculeusement sa santé, se manifesta, répondant aux désirs de l’évêque de Buenos Aires, en proposant l’élévation d’une nouvelle église pour faire face à l’affluence. Le 3 décembre 1871, s’organisa, depuis Buenos Aires, le premier pèlerinage officiel. Il fut convenu alors de confier le sanctuaire et la paroisse aux pères Lazaristes, fils spirituels de saint Vincent de Paul, qui en prirent soin jusqu’en 2001, attentifs aux plus pauvres. De style néogothique ou ogival, l’église actuelle a été construite par l’architecte français Uldéric Courtois à partir de 1889 et achevée en 1937. Ce sanctuaire cher au cœur du Pape Bergoglio est visité annuellement par six millions de pèlerins car la Vierge Marie est, sous le vocable de Notre Dame de Luján, la sainte patronne du pays. Nous prions le Rosaire en communion de cœur avec François, confiant à la Vierge de Lujàn ses projets missionnaires de renouveau évangélique pour l’Eglise universelle.

Sanctuaire de Notre-Dame d’Aparecida – Brésil

L’histoire de ce grand sanctuaire du Brésil débute en 1717, quand arriva la nouvelle que le gouverneur allait passer voir la population sur le chemin, à Minas Gérais. Désirant lui rendre hommage en lui offrant leur meilleure pêche, les pêcheurs lancèrent leurs filets dans le fleuve. Après plusieurs tentatives infructueuses, le 12 octobre, João Alves lança à nouveau son filet dans les eaux et ramena le corps d’une statue de la vierge Marie sans tête. Une nouvelle tentative permit de ramener la tête. Les pêcheurs, encouragés par l’événement, lancèrent les filets avec tant de succès qu’ils firent une pêche abondante. La dévotion pour cette statue croissait parmi le peuple. La renommée de la statue de la Vierge se répandit dans toutes les régions du Brésil. On construisit une chapelle au début du XVIIe siècle. Devant l’augmentation du nombre de fidèles, une nouvelle église fut édifiée. En 1894 un groupe de religieux rédemptoristes arriva à Aparecida pour organiser l’accueil des pèlerins venant aux pieds de la statue, priant la Vierge `sortie des eaux`. Le 8 septembre 1904, la statue fut solennellement couronnée. En 1929, Notre-Dame d’Aparecida fut proclamée `Reine du Brésil` et patronne officielle du pays par le pape Pie XI. Le pape Paul VI lui envoya une rose d’or, Jean-Paul II et Benoît XVI s’y sont rendu en pèlerinage, mais aussi plus récemment le pape François, lors des JMJ 2013 au Brésil. Aparecida représente l’Eglise de l’Amérique latine car les réunions des évêques de ce continent s’y déroulent souvent. Prions encore durant ce Rosaire pour le pape François, premier pape venu d’Amérique latine, et pour le succès de sa réforme de l’Eglise voulue par le Saint Esprit et soutenue puissamment par la Vierge Marie qu’il aime tant.

1 Comment

  1. Pierre dit :

    Est-il possible de donner un lien pour suivre l’évènement? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher amie lectrice, cher ami lecteur,
n'hésitez pas à me confier votre adresse électronique si vous souhaitez que je vous tienne informés régulièrement de mes prochaines publications ou interventions publiques. Comme le prévoit la loi aucun autre usage de votre adresse ne sera fait sans votre accord préalable.
Je vous remercie de votre confiance.