La dévotion spéciale du Pape François à Notre-Dame de Fatima, fêtée ce 13 mai

Le mois marial de mai dans l’enseignement spirituel du Pape François
6 mai 2023

De la Journée mariale de l’Année de la Foi à la consécration de la Russie au Coeur Immaculé de Marie

Lors de la journée mariale de l’Année de la Foi, quelques mois seulement après avoir été élu Pape, François consacra l’humanité à Notre-Dame de Fatima, devant sa statue originale venue spécialement du Portugal. « Accueille avec ta bienveillance de Mère l’acte de consécration que nous accomplissons aujourd’hui avec confiance, devant ton image qui nous est si chère. Nous sommes assurés que chacun de nous est précieux à tes yeux et que rien ne t’est étranger de tout ce qui habite dans nos cœurs », déclara le Saint-Père, le 13 octobre 2013. « Enseigne-nous ton amour de prédilection pour les petits et les pauvres, pour les exclus et les personnes qui souffrent, pour les pécheurs et les égarés du cœur : rassemble tous les hommes sous ta protection et confie les tous à ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus », ajouta-t-il au terme de la messe, devant des milliers de fidèles réunis sur la place Saint-Pierre.

Dans cet esprit de dévotion, depuis dix ans, le Pape ne cesse de confier la paix du monde à celle qui s’est présentée aux trois pastoureaux de la Cova da Iria comme Notre-Dame du Rosaire. Il est allé personnellement à Fatima, canoniser les deux voyants morts en bas âge, François Marto et sa soeur Jacinthe, le 13 mai 2017, pour le centenaire des apparitions. Après s’être recueilli sur leurs tombes dans la basilique Notre-Dame du Rosaire, François prononça la formule rituelle de canonisation en portugais, sous les applaudissements des fidèles, dont certains en pleurs, massés sur l’immense esplanade du sanctuaire. « Nous sommes réunis ici pour remercier des innombrables bienfaits que le Ciel a accordés au cours de ces cent années, passées sous ce manteau de lumière que la Vierge, à partir de ce Portugal porteur d’espérance, a étendu aux quatre coins de la terre. Nous avons comme exemples devant nos yeux saint François Marto et sainte Jacinthe, que la Vierge Marie a introduits dans la mer immense de la lumière de Dieu et y a conduits pour l’adorer. De là leur venait la force de surmonter les contrariétés et les souffrances. La présence divine devint constante dans leur vie, comme cela se manifeste clairement par la prière insistante pour les pécheurs et par le désir permanent de rester près de “Jésus caché” dans le Tabernacle », déclara notamment le Pape pendant son homélie.

Les deux bienheureux François et Jacinthe, emportés par la grippe espagnole à l’âge de dix et neuf ans respectivement, sont ainsi devenus sous le pontificat du Pape Fançois les plus jeunes saints de l’histoire qui ne soient pas morts en martyrs, tandis que le procès de béatification de leur cousine Lucie dos Santos, qui a vécu jusqu’à 97 ans comme religieuse au Carmel de Coimbra, suit son cours.

Dans le contexte tragique de la Première Guerre mondiale et d’un gouvernement portugais anticlérical, François (9 ans), Jacinthe (7 ans) et leur cousine Lucie dos Santos (10 ans), bergers pieux et illettrés d’un village isolé, ont vu Marie à six reprises, tous les 13 du mois, à partir de mai. La Vierge leur confia trois secrets, demandant de plus, le 13 juillet 1917, la consécration de la Russie à son Cœur immaculé. Les apparitions furent ensuite accompagnées de phénomènes insolites constatés le 13 octobre par 70.000 personnes, venues assister à une la danse du soleil. L’épisode sera décisif pour que l’Eglise déclare en 1930 les apparitions dignes de foi et autorise le culte de Notre-Dame de Fatima.

Le troisème secret divulgué en l’an 2000, en même temps que la béatification des deux petits bergers par le Pape Jean-Paul II, semblait annoncer l’attentat perpétré contre le pape polonais sur la place Saint-Pierre à Rome, le 13 mai 1981.

Comme il l’avait lui-même annoncé dès le 15 mars 2022, François consacra la Russie ainsi que l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie au cours d’une cérémonie pénitentielle qui s’est déroulée le 25 mars suivant, en la fête de l’Annonciation. Le Pape avait demandé aux évêques du monde entier de s’y unir, en y associant les prêtres ainsi que les fidèles.

A Rome, près de 3500 fidèles étaient présents dans la basilique Saint-Pierre, et environ 2000 autres personnes suivaient la retransmission de cet acte sur des écrans placés sur la place Saint-Pierre. La cérémonie débuta à 17h. Après l’homélie qui portait sur la fête du jour et sur la consécration au Cœur Immaculé de Marie qu’il devait bientôt prononcer, le sucesseur de Pierre s’est lui-même confessé avant de s’installer dans un confessionnal. Vers 18 h35, placé face à la statue de Notre-Dame de Fatima, portée depuis le sanctuaire qui lui est dédié, à San Vittorino, dans le diocèse de Tivoli, à 30 km environ de Rome, François a alors lu le texte de la consécration qui avait été envoyé à tous les évêques le 22 mars dernier. La formule de consécration proprement dite était la suivante : « Mère de Dieu et notre Mère, nous confions et consacrons solennellement à ton Cœur immaculé nous-mêmes, l’Eglise et l’humanité tout entière, en particulier la Russie et l’Ukraine. Accueille cet acte que nous accomplissons avec confiance et amour, fais que cesse la guerre, assure au monde la paix. Le “fiat” qui a jailli de ton Cœur a ouvert les portes de l’histoire au Prince de la paix ; nous espérons que la paix viendra encore par ton Cœur. Nous te consacrons l’avenir de toute la famille humaine, les nécessités et les attentes des peuples, les angoisses et les espérances du monde ».

Les Journées mondiales de la Jeunesse, qui se dérouleront au Portugal l’été prochain, seront l’occasion pour le Pape de prier à nouveau la Vierge du Rosaire, Notre-Dame de Fatima, en communion avec les jeunes du monde entier, sur la terre bénie où elle s’est manifestée.

François Vayne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher amie lectrice, cher ami lecteur,
n'hésitez pas à me confier votre adresse électronique si vous souhaitez que je vous tienne informés régulièrement de mes prochaines publications ou interventions publiques. Comme le prévoit la loi aucun autre usage de votre adresse ne sera fait sans votre accord préalable.
Je vous remercie de votre confiance.