« Chroniques mariales, apparitions de Lourdes et fêtes de la Vierge »

La seule voie
8 janvier 2015
« Nous ne luttons pas pour défendre le passé »
25 janvier 2015

Je suis heureux de vous présenter le nouveau livre de ZenitBooks, « Chroniques mariales, apparitions de Lourdes et fêtes de la Vierge », écrit par Mgr Jacques Perrier, ouvrage de référence que j’ai l’honneur de préfacer (voir le texte de l’article plus loin).
Vous pouvez commander tout de suite votre premier exemplaire:
http://www.amazon.com/Chroniques-Mariales-Apparitions-Lourdes-Vierge/dp/150521985X/ref=sr_1_6?s=books&ie=UTF8&qid=1420729254&sr=1-6

Mgr Jacques Perrier a été évêque de Tarbes-Lourdes pendant quinze ans (1997-2012), il a accueilli deux papes à la Grotte de Massabielle : saint Jean-Paul II en 2004 et Benoît XVI en 2008. Son nouveau livre aide à comprendre le cri de saint Bernard : De Marie, jamais assez!

Préface du livre de Mgr Perrier
Gardien de la Grotte devant l’histoire

Lorsque Mgr Jacques Perrier m’a demandé d’écrire la préface de ce livre, j’ai accepté aussitôt avec une joie remplie de surprise, heureux de pouvoir ainsi rendre hommage à celui avec qui il m’a été donné de travailler pendant quinze ans, de 1997 à 2012, le temps de son épiscopat à la tête du diocèse de Tarbes et Lourdes.
Je dois préciser que les textes édités ici – les chroniques parues dans Zenit en 2014 sur les fêtes mariales et les dix-huit apparitions de Notre-Dame de Lourdes – sont le fruit des recherches permanentes d’un pasteur qui ne se repose jamais. Ayant atteint la limite d’âge de 75 ans, il est parti en « retraite» dans un diocèse de France ou les vocations sacerdotales sont très rares, et il a choisi de servir comme simple prêtre dans une paroisse…
Gardien de la Grotte devant l’histoire, après avoir accueilli deux papes, et revivifié la proposition de la foi faite aux pèlerins, il contribue toujours par sa plume au chantier de Lourdes, perpétuellement en mouvement depuis 150 ans.
Sa grande ligne pastorale, difficile à mettre en œuvre, semble avoir été d’accorder des réalités qui peuvent initialement apparaître comme contradictoires, remplaçant autant que possible le « ou » d’opposition par le « et » qui rassemble… dans une volonté inspirée de synthèse et d’unité. Le chemin du Jubilé, lancé en 2008, a par exemple rapproché historiquement le haut et le bas de la cité mariale. Mgr Perrier a également brisé le schéma binaire qui séparait la saison des pèlerinages et la période dite « hors-saison », suscitant des initiatives en Carême notamment, pour que cette « porte de la foi » qu’est Lourdes reste largement ouverte, toujours et pour tous. Il a de plus encouragé l’accueil des familles avec enfants dans le sanctuaire – en référence à la force que Bernadette puisa dans l’amour familial – transformant ainsi l’image de Lourdes. Enfin avec le projet « Siloé », du nom de la piscine où Jésus guérit un aveugle, il a préparé l’avenir en annonçant la diversification du rite de l’eau, grâce à de nouvelles installations qui devraient permettre de « se laver », comme la Vierge Marie l’a demandé, et non plus seulement de se baigner.
Ayant pour ma part servi vingt-six ans comme journaliste près de la Grotte de Massabielle, avec quatre évêques et cinq recteurs, à partir de 1987, il me faut spécialement remercier Mgr Perrier pour l’enthousiasme exceptionnel qu’il a mis à entrer dans le message délivré par Marie à Bernadette, reprenant l’ensemble des documents publiés sur le sujet depuis un siècle et demi pour en offrir l’essentiel au plus grand nombre, avec une pédagogie missionnaire inégalée dans l’histoire de ce lieu d’apparitions.
Il a lu et écrit jour et nuit, nous transmettant joyeusement ses découvertes au quotidien, dans un élan apostolique à la fois mobilisateur et plein de fraîcheur. Avec lui nous avons revécu l’évènement fondateur de Lourdes comme si nous y étions, et sous sa conduite nous sommes devenus contemporains de Bernadette et confidents de l’Immaculée. Parmi les horizons de méditation qu’il nous a ouverts, je ne citerai que le rapport établi par lui entre les miracles et l’Immaculée Conception : « Le lien se fait par l’Assomption, l’entrée de Marie dans le monde de la résurrection », expliqua-t-il, estimant que « les guérisons sont des prémices de la résurrection ».
Grâce à son livre, aujourd’hui, je me réjouis que beaucoup d’autres personnes puissent partager son expérience spirituelle qui, à n’en pas douter, changera quelque chose dans leur vie.
Bien entendu ce sont les chroniques sur les dix-huit apparitions de Notre-Dame de Lourdes qui m’ont d’abord touché, parce qu’elles favorisent une rencontre intime et actuelle avec la Vierge, occasion d’un profond renouveau personnel. Les chroniques concernant les fêtes mariales rythmeront ensuite notre cheminement de foi avec la Mère de Dieu, pour accomplir à sa suite la volonté du Père céleste.
« Les racines de Lourdes, c’est la source abondante qui jaillit à Massabielle, toujours la même et cependant toujours nouvelle », nous avait-il dit avant de quitter ses fonctions, invitant Lourdes à revenir à son génie propre, pour se développer en fidélité à l’origine : c’est aussi un appel qui s’adresse à chacun, afin que nous réalisions le projet de Dieu sur nous, à l’exemple de Marie.

François Vayne,
directeur de la communication de l’Ordre du Saint-Sépulcre, au Vatican,
ancien directeur de la revue internationale Lourdes Magazine
et du Pôle éditions-communication des Sanctuaires de Lourdes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher amie lectrice, cher ami lecteur,
n'hésitez pas à me confier votre adresse électronique si vous souhaitez que je vous tienne informés régulièrement de mes prochaines publications ou interventions publiques. Comme le prévoit la loi aucun autre usage de votre adresse ne sera fait sans votre accord préalable.
Je vous remercie de votre confiance.