« Loué sois-tu mon Seigneur, pour soeur notre mère la Terre »

L’échec apparent du rêve de Dieu : victoire de l’amour
3 juin 2015
L’appel de Sarajevo
8 juin 2015

Le document pontifical attendu le 18 juin devrait avoir pour titre « Laudato si’» – « Loué sois-tu » – inspiré du Cantique des Créatures, ce chant d’amour que composa François d’Assise en 1225, seul dans une cabane de roseaux construite par Claire à Saint-Damien. Il s’agira de la première encyclique vraiment personnelle du Pape François, la précédente, « Lumen Fidei » publiée en juillet 2013, ayant été réalisée avec Benoît XVI. À quelques mois de la conférence sur le climat qui se déroulera à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, « Laudati si’» rappellera que si Dieu peut pardonner toujours, la Terre, elle, ne pardonne jamais… C’est ce que le Saint-Père a dit plusieurs fois depuis son élection, nous invitant à prendre soin de « soeur notre mère la Terre », dont nous ne sommes pas propriétaires mais que nos enfants, d’une certaine façon, nous prêtent pour que nous la leur rendions encore plus belle. L’être humain, que certains idéologues considèrent comme étant le problème d’une planète qu’ils jugent surpeuplée, est au centre de la réflexion de l’Eglise, soucieuse de valoriser une « écologie humaine » où la personne a priorité sur l’argent et le profit.
Les critiques ont déjà fusé aux Etats Unis contre l’encyclique « verte » du Pape, des hommes politiques craignant que leur jeu pour dominer le monde soit dévoilé au grand jour. L’inégalité dans la répartition des ressources, notamment le problème de l’eau en Afrique, mais aussi la faim, et l’injuste détournement des matières premières, tout cela représente pour François « une blessure à la paix », comme il le proclamera avec force dans le texte prophétique annoncé, avertissement et antidote contre le danger de notre désagrégation.
« Nous nous désagrégeons quand nous ne sommes pas dociles à la Parole du Seigneur, quand nous ne vivons pas la fraternité entre nous… quand nous ne sommes pas capables d’offrir l’espérance », disait le Pape lors de la solennité du Corpus Domini, jeudi 4 juin au soir, avant de guider la grande procession eucharistique annuelle qui désigne la Source où s’abreuver pour être préservés du risque de la corruption, et pour entraîner toute la Création dans ce mouvement de communion avec Dieu, à l’exemple de saint François.

Le Cantique des Créatures

Très-Haut, Tout puissant, Bon Seigneur,
à Toi louange, gloire, honneur,
et toute bénédiction,
à Toi seul, ô Très-Haut, ils conviennent,
et nul n’est digne de dire ton nom.

Loué sois-tu mon Seigneur,
avec toutes tes créatures,
et surtout Messire frère Soleil,
lui, le jour dont tu nous éclaires,
beau, rayonnant d’une grande splendeur,
et de toi, ô Très-Haut, portant l’image.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour soeur la Lune et les étoiles
que tu as formées dans le ciel,
claires, précieuses et belles.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour frère le Vent,
et pour l’air et le nuage et le ciel clair
et tous les temps par qui tu tiens en vie
toutes tes créatures

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour soeur Eau, fort utile,
humble, précieuse et chaste.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour frère Feu, par qui s’illumine la nuit,
il est beau, joyeux, invincible et fort.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour soeur notre mère la Terre
qui nous porte et nous nourrit,
qui produit la diversité des fruits,
et les fleurs diaprées et l’herbe.

Louez et bénissez mon Seigneur,
rendez-lui grâces et servez-le,
tous en toute humilité!

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour ceux qui pardonnent par amour pour toi,
qui supportent épreuves et maladies,
heureux s’ils conservent la paix, car par toi,
Très-Haut, ils seront couronnés.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour notre soeur la Mort corporelle
à qui nul homme vivant ne peut échapper.
Malheur à ceux qui meurent en péché mortel,
heureux ceux qu’elle surprendra faisant ta volonté,
car la seconde mort ne pourra leur nuire.

1 Comment

  1. Père Jean-Luc SOUVETON dit :

    Une encyclique sur l’écologie Laudato si (« Loué sois-tu ») du pape François annoncée pour le 18 juin, une session de négociation intermédiaire du 1er au 11 juin à Bonn (Allemagne) pour trouver les premiers compromis en vue d’un accord international pour limiter le réchauffement climatique à 2° d’ici la fin du siècle, la tenue en décembre à Paris de la conférence internationale sur les changements climatiques (Cop 21) : l’année 2015 est celle de l’écologie. Après une première initiative qui avait réuni 1700 personnes notre diocèse et La Vie lancent de nouvelles Assises chrétiennes de l’écologie qui se dérouleront au Parc des expositions à St-Etienne les 28, 29 et 30 août.
    Parce que les menaces d’ampleur qui pèsent sur notre planète ne peuvent laisser les chrétiens indifférents (Un chrétien qui ne prend pas soin de la Création, dit le pape François, est un chrétien qui n’attache pas d’importance au travail de Dieu), parce que nous avons besoin aussi de réponses spirituelles à la crise écologique, nous avons choisi de réunir les meilleurs experts et penseurs sur la question, mais aussi de montrer toute la diversité des initiatives de terrain.

    P. Jean-Luc SOUVETON

Répondre à Père Jean-Luc SOUVETON Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher amie lectrice, cher ami lecteur,
n'hésitez pas à me confier votre adresse électronique si vous souhaitez que je vous tienne informés régulièrement de mes prochaines publications ou interventions publiques. Comme le prévoit la loi aucun autre usage de votre adresse ne sera fait sans votre accord préalable.
Je vous remercie de votre confiance.