Prier avec Marie au coeur de ses apparitions

Comme l’amandier qui fleurit le premier
10 mars 2015
Un Jubilé de la Miséricorde : le Grand Pardon!
18 mars 2015

C hers lecteurs et amis, je suis heureux de vous donner ici comme en avant-première l’introduction de mon nouveau livre intitulé Prier avec Marie au coeur de ses apparitions. Je l’ai écrit en puisant à mon expérience vécue au long des années dans les divers lieux d’apparitions mariales, sur tous les continents. Quand vous l’aurez lu nous pourrons en débattre ensemble et je répondrai volontiers à vos questions.

Si de nombreux sanctuaires marials sont célèbres dans le monde, le contenu des messages de la Vierge est peu connu, comme aussi leur « évolution » dans le temps et leur fine actualité. Selon l’ordre chronologique de ces faits historiques à dimension surnaturelle accueillis d’une manière ou d’une autre par l’Eglise catholique, l’auteur nous guide pour approfondir avec simplicité le message évangélique de Guadalupe au Mexique (1531), Vailankanni en Inde (1580), Le Laus dans les Alpes (1664), La rue du Bac à Paris (1830), La Salette (1846), ainsi que Lourdes (1858) et Pontmain (1871) – en France -, Knock en Irlande (1879), Fatima au Portugal (1917), Banneux (1933) en Belgique, Amsterdam au Pays-Bas (1945), L’Ile Bouchard (1947), en France, Akita au Japon (1973), Kibeho au Rwanda (1981) et San Nicolás en Argentine (1983), sanctuaire visité par le cardinal Jorge Mario Bergoglio avant son élection comme successeur de Pierre.

Voir sur le site de l’éditeur : Prier 15 jours avec Marie au coeur de ses apparitions

Parlant des apparitions une personne consacrée disait un jour, non sans humour : « Si elle s'est manifestée à Lourdes sur un tas de détritus, elle peut bien être présente dans notre communauté! ». La Vierge Marie se rend en effet proche de chacun, au creux de notre misère, et puisqu’elle se dérange en personne sur la terre, n’est-il pas nécessaire de se mettre à son écoute pour nous laisser guider, en profondeur, à la rencontre de son Fils ?

Dans cet esprit, parmi les nombreuses apparitions mariales qui ont donné lieu à un culte public accueilli d’une manière ou d’une autre par l'Eglise catholique, nous approfondirons ensemble avec simplicité le message évangélique de Guadalupe au Mexique (1531), Vailankanni en Inde (1580), Le Laus dans les Alpes (1664), La rue du Bac à Paris (1830), La Salette (1846), ainsi que Lourdes (1858) et Pontmain (1871) - en France -, Knock en Irlande (1879), Fatima au Portugal (1917), Banneux (1933) en Belgique, Amsterdam au Pays-Bas (1945), L’Ile Bouchard (1947), en France, Akita au Japon (1973), Kibeho au Rwanda (1981) et San Nicolás en Argentine (1983), sanctuaire visité par le cardinal Jorge Mario Bergoglio avant son élection comme successeur de Pierre.

J’ai eu la grâce d’aller, comme journaliste et pèlerin, dans la plupart de ces sanctuaires, nés à la suite de « mariophanies » : ils sont aujourd’hui des écoles de prière où chacun peut choisir de vivre l’Evangile, selon ce que la Mère de Dieu propose avec une insistance prophétique. Elle le fait il est vrai souvent en marge des institutions ecclésiastiques, selon ce que remarquait, étonné, un évêque à peine nommé dans un diocèse français marqué par la présence mariale, en se demandant publiquement « pourquoi Marie apparaît en dehors de nos paroisses? ». Sa question surprenante posée à Rome devant les responsables du Réseau Marial Européen et des représentants d’autres sanctuaires du monde, en septembre 2012, m’a interpellé : ce livre tentera d’y répondre, dans la dynamique du pontificat évangélique de François, le pape de la miséricorde et des « périphéries ».

Par le choix de ceux qu'elle instruit et envoie lors des apparitions, Marie de Nazareth, « Comblée de grâce » - femme et laïque - nous rappelle en tout cas ce que l'on devrait savoir au moins depuis le prophète Jean-Baptiste : l'annonce du Règne de Dieu n'est pas réservée au clergé. Nous sommes responsables, ensemble, de la prédication du Royaume. La mission d'évangélisation appartient au peuple tout entier.

Conformément à l'Evangile, elle nous montre en particulier que Dieu compte sur les plus petits et leur fait confiance. « Elle était aussi jeune et aussi petite que moi... », soulignait d'ailleurs Bernadette à propos de « l'Apparition ».

Tous les « voyants » qui ont le bonheur de rencontrer la Reine des anges, et de prier avec elle, mettent en lumière sa proximité spirituelle. Elle est spécialement près de tous ceux qui acceptent d'être joyeusement les enfants du Père des Cieux, en transparence, sans vouloir jouer un « personnage », loin des cercles mondains où sévit la loi des apparences. Chaque fois que dans ces dispositions de cœur nous disons un Je vous salue Marie , elle est donc là, elle nous sourit, même si nous ne la voyons pas : cette conviction d'une présence invisible et réelle peut entraîner un changement dans notre manière d'être avec les autres, à voir au-delà de « l'écorce »...

Notre foi est certainement plus assurée, fortifiée par les apparitions. Parfois nous nous attachons avec curiosité à connaître les « secrets » que l'Immaculée donne à ses confidents. Nous perdons du temps, car le principal secret des « épiphanies » mariales est un appel pressant à la prière et à la réconciliation. La paix intérieure et collective est un fruit de notre accord intime avec Dieu: tel est le secret à crier sur les toits, et à mettre en pratique, avec le secours des sacrements qui nous unifient, et d’abord le « sacrement du frère », l’amour réciproque.

C'est d'une simplicité biblique, et il nous reste à le vivre toujours davantage pour entrer avec Marie dans la « gravitation du Ressuscité ».

Guidés par l'Etoile du matin - messagère d'une alliance nouvelle - élevons notre cœur, et tournons-le vers la réalité véritable; réjouissons-nous avec Celle qui nous accompagne sur un chemin de renaissance, vers la lumière du Christ Rédempteur qui guérit et libère! Là, dans l’intimité du Cœur du Christ, notre vie progressivement s’unifiera.

1 Comment

  1. Raissa dit :

    Magnifique. Dans l’attente de lire ce livre!
    unis dans la prière
    Raissa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher amie lectrice, cher ami lecteur,
n'hésitez pas à me confier votre adresse électronique si vous souhaitez que je vous tienne informés régulièrement de mes prochaines publications ou interventions publiques. Comme le prévoit la loi aucun autre usage de votre adresse ne sera fait sans votre accord préalable.
Je vous remercie de votre confiance.