Le message de Notre-Dame : notre maison est en flammes

« La lumière de Dieu n’a pas disparu, même aujourd’hui »
14 avril 2019
Bernadette Soubirous
Par François Vayne
17 avril 2019

J’étais ce matin invité sur le plateau de la télévision nationale italienne (Rai 1), pour commenter l’événement qui nous bouleverse depuis hier soir, l’incendie encore inexpliqué de Notre-Dame de Paris. Au début de cette Semaine sainte, il m’a semblé important de donner un sens à ces images de désolation qui défilent sur tous les écrans de télévision.

La photo prise par un drone, où l’on voit la cathédrale formant comme une gigantesque croix qui brûle, n’évoque-t-elle pas plutôt une croix de lumière, véritable message d’urgence au monde ?  Ce drame ne serait-il pas l’occasion d’un réveil des âmes, d’un retour à Dieu et d’une prise de conscience de l’importance des racines chrétiennes de l’Europe ?

C’est à cela que j’ai pensé en voyant le pèlerinage silencieux des milliers de personnes venues pleurer en regardant la cathédrale en flammes, tandis que les valeureux pompiers de Paris sauvaient la sainte Eucharistie et les saintes reliques, dont la couronne d’épines du Christ.

Invoquée sous le vocable de Notre-Dame de Paris, la Vierge du Pilier, devant laquelle Paul Claudel s’est converti à l’âge de 18 ans, intercède sans doute pour nous tous, afin que nous sachions interpréter les signes des temps. Sa statue adossée au pilier sud-est du transept a été retrouvée intacte dans les décombres du sanctuaire, comme d’ailleurs la grande croix toute dorée derrière l’autel, lui aussi préservé. La presse a parlé d’un miracle à ce propos. J’y vois la promesse que l’Eglise est indestructible, l’invincible espérance qu’apporte le tombeau vide. Saurons-nous en témoigner dans les jours à venir, en célébrant avec une foi renouvelée la Pâques du Seigneur ?

L’autre idée que j’ai essayé d’exprimer à la télévision est que Notre-Dame de Paris représente notre maison, où même le bossu Quasimodo, l’exclu par excellence, était chez lui. Le monde entier ne s’est-il pas réuni autour de Notre-Dame à l’occasion de cet incendie, comme si brûlait la « maison commune » ?

Croyants et incroyants, hommes et femmes de diverses convictions, nous nous sommes retrouvés proches les uns des autres dans la même émotion autour de cet édifice historique, écrin de la mémoire collective, joyau architectural, temple de beauté et de spiritualité habituellement accueillant à tous.

Les grandes métamorphoses nous ne les opérons jamais qu’à travers des drames. Ainsi, nous sommes en train de réaliser que nos larmes rassemblées pourraient certainement éteindre les feux des haines et des guerres dans le monde. C’est aussi, au grand large, le message de Notre-Dame, incarné d’une certaine manière par l’adolescente Suédoise, Greta Thunberg, qui lutte contre le réchauffement climatique pour sauver la maison commune. « Notre maison est en flammes » est le titre prophétique de son livre récemment paru… Elle saluera demain le Pape François, lors de l’audience générale du mercredi.

Enfin, devant les caméras de la RAI, en méditant sur le désastre de la cathédrale française en grande partie détruite, j’ai eu l’idée de nous inviter à la responsabilité, à la solidarité. Il ne s’agit pas d’un attentat mais probablement d’un incident ou d’un accident lié peut-être à une erreur humaine. Personne n’est « coupable » et au lieu de trouver un bouc émissaire, ne pourrions-nous pas décider d’être plus attentifs à ce que nous faisons, aux gestes quotidiens que nous posons ?

Des siècles d’amour et de travail sont partis en fumée sous nos yeux mardi soir. Ne risquons-nous pas parfois de mettre le feu à ce que nous avons de plus précieux dans nos vies, par manque d’attention à ceux qui nous entourent ?

En définitive cet incendie parle plus fort que tous les politiques, il ravive nos esprits, réanime nos cœurs et nous appelle à une insurrection spirituelle. Nous reconstruirons Notre-Dame de Paris, certainement, et en même temps nous rendrons une âme chrétienne à la France, à l’Europe.


3 Comments

  1. Gondry dit :

    Je suis très attristée par cette tragédie qui me fend le cœur. Quelle catastrophe, un véritable symbole anéanti par les flammes, un des monuments les plus emblématiques de Paris…😢

  2. Christiane Fabre dit :

    Oui je pense aussi que le Seigneur nous invite à nous réveiller de notre léthargie spirituelle et nous rappelle que nous sommes fils et filles de Dieu par le Baptême. N ayons pas peur de prendre notre chapelet de nous réfugier dans les bras de la Vierge Marie et d invoquer la miséricorde de Dieu Merci pour votre belle réflexion je la partage à 100 pour 100..Bonne semaine sainte

  3. Riche dit :

    Le besoin de grandir, l’Amour qui est en moi, me fait chercher partout le signe de La Croix,
    Tu dis à Dieu « je t’aime et j’ai besoin de Toi » en faisant simplement le signe de La Croix ✝️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher amie lectrice, cher ami lecteur,
n'hésitez pas à me confier votre adresse électronique si vous souhaitez que je vous tienne informés régulièrement de mes prochaines publications ou interventions publiques. Comme le prévoit la loi aucun autre usage de votre adresse ne sera fait sans votre accord préalable.
Je vous remercie de votre confiance.